You are currently viewing Apprendre le consentement grâce au massage

Apprendre le consentement grâce au massage

Le consentement ! Ce mot est souvent utilisé lorsqu’on parle de sexualité. Pourtant, nous en faisons l’expérience dans nos quotidiens (pas uniquement lors de nos rapports sexuels) et à n’importe quel âge. Consentir c’est donner son accord, sa permission. Cela sous-entend aussi la capacité à respecter cette décision. La définition parait simple, pourtant ce mot fait polémique. Sans doute qu’il y a quelque chose à creuser.

Les difficultés du consentement

Vous connaissez la phrase: « qui ne dit mot consent » ? C’est sans doute LA phrase à bannir justement quand on parle de consentement. Qui ne dit mot ne dit rien ! En aucun cas un silence est un accord. D’ailleurs un désaccord ne passe pas forcément par un « non » explicitement dit: un mouvement de recul, un sursaut, une grimace, un geste pour repousser … sont des « non ». L’essentiel de notre communication est non verbale, on ne peut pas choisir de l’ignorer.

De plus, la verbalisation est souvent compliqué. Parfois on ne sait pas. Nous sommes pris dans la dualité de ce qu’on pense devoir faire et ce qu’on a envie de faire. On sait ce qu’on attend de nous. Souvent à cause de  notre éducation où nous avons appris à être sage et à obéir.

Poser des limites n’est pas chose aisée. Mais soyons honnête, respecter celles de l’Autre n’est pas facile non plus. Quand on a tout prévu et qu’en face on vient contrecarrer nos plans en contestant. Quand on s’attend à quelque chose, et que l’Autre ne nous le donne pas.  Ajouter à cela notre tendance à tout prendre personnellement. « Iel me refuse ça après tout ce que j’ai fais ! ».

Ne pas se conformer à l’Autre, c’est se respecter dans son intégrité, et cela ne donne pas moins de valeur à la personne que nous avons en face de nous.

Le massage dans tout ça

Lorsque j’ai commencé à masser, une de mes formatrice nous a dit: « on n’arrive pas sur un corps en terrain conquis. ». Mon métier m’a permis de mettre en pratique le consentement. Alors si ça a fonctionné pour moi, pourquoi pas avec d’autres. D’où mes ateliers à destination des enfants et des familles. On se rend bien compte que ce n’est pas si évident pour nous adultes; alors autant donné des clés dès le plus jeune âge, pour que, s’assurer de l’accord de l’Autre devienne un automatisme. 

Grâce au massage on apprend à se relier à nos sensations et à les reconnaître. À savoir si ça fait plutôt oui ou plutôt non dans notre corps (je fais ici référence au livre: « Mon corps m’appartient » de Margot et Isabelle Filliozat). On apprend à repérer les éléments du langage non verbal, comment un corps réagit quand il se détend, et comment il réagit quand il n’est pas à l’aise ou qu’il a mal. On pose des questions « Est-ce que tu acceptes que je te masse ?, « Est-ce qu’il y a des zones que tu refuses que je touche ? », et on y répond (ou pas), pour que cela devienne une habitude. On apprend aussi qu’on est pas obligé.é de faire ou de dire et que cela se respecte. Que ce n’est pas nécessairement à cause de nous, que l’Autre n’a juste pas envie et qu’il n’y a pas besoin de justification.

J’ai choisi de faire de mon métier un outil de militantisme pour apporter ma pierre à la construction d’une société plus égalitaire et respectueuse. Parce que je refuse d’entendre lors d’agressions sexuelles ou de viols, qu’il ne savait pas, elle n’a rien dit. L’éducation à la vie affective et sexuelle ne commence pas à l’adolescence en donnant un préservatif et en rappelant au passage qu’à tout moment on peut dire non. Prendre conscience de soi pour préserver son bien-être, déconstruire l’hypersexualisation du corps et l’idée de domination dans le rapport à l’Autre, pour en finir avec le patriarcat.

Vous êtes parents et mes ateliers vous intéresse. Je vous invite à jeté un œil sur la page qui leur est dédiée:

Vous êtes professionel.le.s et vous souhaitez que j’intervienne dans votre structure. J’ai créé un cycle d’ateliers, avec une collègue formatrice à l’égalité fille-garçon et à l’éducation à la vie sexuelle et affective.

Vous pouvez télécharger le descriptif:

Suivez NUAD !

Contact

Laëtitia Piedvache

5 rue du Clos de la poterie

3530 Saint-Jouan des Guérets