You are currently viewing Les bienfaits du massage bien-être sur les douleurs chroniques
Crédit photo: pexels Kat Smith

Les bienfaits du massage bien-être sur les douleurs chroniques

Le massage pour soulager les douleurs chroniques ?

Lorsqu’on souffre on a tendance à vouloir tout tester pour nous soulager. De solution miracle pour certains à esbroufe pour d’autres, je vous en dis plus sur les bénéfices du massages bien-être sur les douleurs. Parce qu’entre ces deux extrêmes il y a des explications.

Qu'est-ce que la douleur ?

Voici   la définition officielle de l’association internationale pour l’étude de la douleur (IASP): « la douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle ou décrite dans ces termes ». Ce qui signifie qu’aucun examen médical ne peut quantifier et/ou qualifier la douleur. Cela sous-entend aussi qu’il y a plusieurs types de douleurs. Je vous les liste et vous les explique.

 

La douleur nociceptive:

C’est la plus classique. Ce à quoi on pense généralement quand on parle de douleur. Vous percevez un stimuli douloureux (grâce aux capteurs nociceptifs), un signal d’alerte est envoyer via le système nerveux jusqu’au cerveau, ce qui provoquera une décision pour garder votre intégrité.

Exemple: vous retirez la main de la porte chaude du four pour éviter de vous brûler gravement.

La douleur aiguë

C’est la réponse normale du cerveau à un message nociceptif. C’est celle qu’on ressent après une blessure, une piqûre, un traumatisme… Elle alerte et disparait dès qu’on a trouvé sa cause.

Exemple: si on reprend la situation d’à côté. La douleur aiguë: la brûlure est causée par la porte du four. La solution: retirer la main, la douleur disparaitra quelques minutes après.

La douleur chronique

C’est une douleur qui dure. On estime qu’une douleur devient chronique si elle persiste au delà de 3 à 6 mois. Ces douleurs peuvent être de mécanisme neuropathique ou psychogène.

La douleur neuropathique

C’est un dysfonctionnement du système nerveux. Le signal d’alarme continu de retentir même s’il n’y a plus d’altération. Ces douleurs surviennent suite à une lésion nerveuse récente ou passée comme une cicatrice, un zona, du diabète, un traitement en chimio… Elles se caractérisent par des sensations de brûlures, fourmillements, picotements…

La douleur psychogène

Ces douleurs ne sont ni nociceptives, ni neuropathiques mais concerne l’état psychologique de la personne. Émotions et sensations étant intimement liées, un trouble émotionnel ou psychoaffectif intense peut entrainer ce type de douleurs. Elles peuvent être chroniques ou aiguës.

Bref…

Vous l’aurez compris, la douleur est complexe et multifactorielle. Cet article n’est en aucun cas un outil d’autodiagnostique, mais une vulgarisation de la douleur pour tenter de mieux comprendre comment nous fonctionnons. À la fin de cet article, je vous mets les liens vers des ressources.

Est-ce que le massage peut soulager ces douleurs ?

Les contre-indications au massage

Pour poser plus facilement les contours du champ d’action du massage, je choisis de vous expliquer d’abord ses limites. Nous l’avons vu la douleur aiguë est un signal d’alerte qui nous signale une lésion. La douleur disparait dès lors que la cause est soignée. Ce peut donc être une pathologie sur un organe ou une fracture un.e masseur.euse n’est absolument pas formé.e pour intervenir. Mais votre médecin oui ! C’est aussi le cas pour les suites d’une opération chirurgicale, les maladies bégnines. (La grippe provoque des courbatures qui disparaitront quand vous serez remis.e sur pieds.) Le massage n’aura aucun intérêt. Laissez-vous le temps de vous remettre tranquillement. Ça vous parait évident. Si je l’écris c’est qu’on m’a déjà demandé de masser dans ces situations. 

… mais est-ce qu'il y a un intérêt à se faire masser ?

Oui ! Remettons le massage à sa place: il n’est pas là pour soigner mais en complément d’une prise en charge médicale pour apporter du bien-être. Son but est de soulager les effets secondaires des douleurs chroniques. 

Les douleurs chroniques sont des douleurs qui durent dans le temps avec des pics de souffrances. Ce qui provoque de la fatigue, un repli sur soi, de l’anxiété, de la kinésiophobie (la peur de faire certains mouvement pour éviter de provoquer une douleur), une perte de confiance dans son propre corps.

Comme tout outil de relaxation, le massage amène au lâcher prise, à reprendre conscience de soi dans sa globalité et pas uniquement des zones douloureuses. Il permet une meilleure perception de soi, donc de mieux adapter l’environnement.  Parce que bien se connaître c’est mieux discerner ses besoins (qui sont fluctuants) ce qui aide à faire des demandes plus précises si nécessaire, ou d’y répondre seul.e de manière plus appropriée. Ceci n’est qu’un aperçu des bénéfices du massage. Retrouvez les tous sur cette page:

Si on résume

La douleur est un phénomène personnel et subjectif. Une pratique qui a soulagé un.e tel.le ne fonctionnera pas nécessairement sur quelqu’un.e d’autre. Le massage est une pratique qui va développer l’intelligence du corps, intimement liée à l’intelligence émotionnelle et apportera une meilleure perception de soi. Un indispensable quand on a compris le fonctionnement de la douleur.

Rappelons tout de même qu’aucune pratique de relaxation ne peut se substituer à un suivi médical. Selon moi c’est la complémentarité des deux qui est efficace.

Cet article vous a donné envie de vous faire maser ?

Ressources:

Laisser un commentaire